Accueil > Culture > Biennale épHémères 2017, #6
Don contre don

Biennale épHémères 2017, #6

Terminée
4 630€ sur 3 000€
 

154%

69 soutiens
 

Si vous aussi vous pensez que nos petits villages valent bien que des artistes reconnus viennent à eux...

Les Biennales épHémères

Depuis 2009, durant l’été, notre association, Les Rives de l’Art, propose les « épHémères », un parcours artistique croisant art contemporain et patrimoine en Sud Dordogne-Périgord. 
En 2013, les épHémères sont devenus Biennales épHémères.

Notre démarche

Nous choisissons d’abord 6 ou 7 sites dans des villages, présentant un intérêt historique patrimonial, architectural, industriel… ou juste insolite. 
Puis en fonction de ces lieux, notre présidente-commissaire d'exposition invite des artistes, reconnus sur la scène artistique nationale ou internationale.
Il est demandé à chaque artiste de créer ou adapter une œuvre qui entrera en résonance avec le site retenu.
Chacun vient s’imprégner et s’inspirer des lieux, imagine son œuvre et propose un projet qui sera validé par l’association.
L'artiste réalise son œuvre durant une résidence de 2 à 3 semaines : si besoin, il peut bénéficier d'aide sur le site.
Les épHémères, pourquoi ?
A travers la Biennale épHémères, nous souhaitons :
- contribuer à la diffusion de l’art d'aujourd’hui en Sud Dordogne-Périgord, en maintenant un accès libre et gratuit.
- offrir une façon de découvrir ou redécouvrir des lieux de notre patrimoine local, avec un nouveau regard lié à la présence de l’œuvre en résonance avec le site.
- participer au développement de l’offre culturelle et  touristique en moyenne vallée de Dordogne, à l’écart des pôles culturels de Bordeaux-métropole, hors du périmètre si attractif de Lascaux et des sites préhistoriques et médiévaux de l’Est du Périgord.


Notre Sud Périgord est une belle région qui mérite aussi le détour !

Et cette année, alors ?

La Biennale épHémères 2017, 6ème édition


Quels artistes ? Quels villages ? Quels lieux ?

Nos artistes 2017 ont participé à des évènements artistiques renommés ; ils ont exposé dans des grands centres d'art (FIAC Paris, CAPC Bordeaux, Domaine de Chaumont sur Loire...). Ils viennent de Paris, Nantes, Marseille, Bruxelles et de Nouvelle Aquitaine.

Qu'il soit charmant, insolite, imposant, industriel, dans la nature ou dans un village, chacun des 6 lieux nous a séduits.
Deux villages et deux sites, très écartés des grands axes de passage, ont rejoint les épHémères : Issac avec le Château de Montréal, Verdon avec son église.
Deux nouveaux sites sont aussi à découvrir : à Creysse, la ferme des sports et à Lalinde, les terrasses de la Maison de Montard, en bord de rivière Dordogne.
Le Château de Monbazillac et le barrage EDF de Tuilières accueillent de nouveau une œuvre.


Vous pouvez trouver les liens vers les pages internet des artistes dans notre Dossier de Presse.

(*) Notre coup de coeur des épHémères...

et "COUPS DE COEUR Solidaires" de la Fondation SNCF en 2015.
Pour chaque édition depuis 2011, un artiste réalise son œuvre en collaboration avec les « apprentis-chaudronniers » du lycée des Métiers Sud Périgord de Bergerac
, à la demande de leur professeur de chaudronnerie, Olivier Chiarla.
Les lycéens ont ainsi travaillé avec les artistes COSTA, Marco DESSARDO et Pierre LABAT. Cette année, c’est Jean-François NOBLE qui réalise une œuvre avec les Jeunes.


Le vernissage
Il durera toute la journée du 24 juin, agrémenté par une pause pique-nique sous la halle du village de Queyssac. Il se terminera en fin d'après-midi sur la terrasse du Château de Monbazillac, autour du buffet concocté par les bénévoles des Rives de l'Art et des boissons offertes par la Cave de Monbazillac, propriétaire du château de Monbazillac.



En 2015, nous avions effectué en bus la découverte des œuvres de la Biennale épHémères :
c'était l’une de nos contributions environnementales pour éviter un défilé de voitures sur nos petites routes. Nous pouvions ainsi permettre à nos artistes et invités, parfois lointains, de profiter pleinement du parcours et assurer une plus grande convivialité.

Tout au long de l'été, animations et médiations
Nous vous proposons entre autres :
- Une balade dans les bois du Château de Montréal avec l'artiste Benoît SCHMELTZ, début juillet.
- Une conférence par un spécialiste de la filière bois
- Une rencontre autour des troubadours et de l'Occitanie au Château de Monbazillac, en nocturne 
- Une visite du barrage de Tuilières et de l’ascenseur à poissons, avec l'association MIGADO
- Une chorale à Lalinde, en septembre...

Nous accompagnerons à la découverte du parcours artistique des familles invitées par le Secours Populaire de Bergerac, les jeunes chaudronniers du Lycée des Métiers et certains de nos partenaires.
Fin juin et à la rentrée de septembre, des médiations seront proposées aux enfants des écoles.

Les Rives de l'Art, tout au long de l'année...

En 2017, Les Rives de l'Art ont 10 ans... et 110 adhérents. Une manifestation tous les 2 ans, même de qualité, serait bien insuffisante et pour nos adhérents et pour le public local.
Alors, nous concoctons aussi un programme artistique annuel, au Château de Monbazillac, pour tout public, en accès libre et gratuit.

Et pour les adhérents, des sorties culturelles, mêlant découverte du patrimoine et visites de grands centres d’art ou de musées d’art contemporain

Pourquoi au Château de Monbazillac ?
Les Rives de l'Art partagent avec la Cave coopérative de Monbazillac, propriétaire du Château de Monbazillac, un partenariat exceptionnel. Le château et son pavillon culturel offre des espaces d’exposition et de travail.
De plus, ce lieu architectural et patrimonial remarquable offre une vue splendide sur Bergerac et la vallée de la Dordogne.

Oui... mais on ne vous connaît pas...

Alors faisons connaissance !

Une équipe dynamique

Dans l'association Les Rives de l'Art, nous aimons certes la diffusion de l'art et  le partage des connaissances mais aussi les rencontres, la convivialité... et les éclats de rire ! Sans oublier le sérieux et l’exigence nécessaires à la préparation et à la mise en œuvre de projets de qualité.

Au conseil d'administration : programmer, gérer, organiser, communiquer...


Majoritairement des enseignantes réunies autour d'Annie Wolff, alors conseillère pédagogique en arts plastiques, nous avons créé les Rives de l'Art le 19 avril 2007. Nous sommes désormais des retraité-e-s fort occupé-e-s...

Tout au long de cette campagne, vous serez en lien avec nous, Marie-Claire et Sylvie, responsables de ce projet de financement participatif. Comme la plupart des bénévoles des Rives de l'Art, nous sommes (très) multitâches !

Vous pouvez en savoir plus ici sur l'association Les Rives de l'Art et ses 10 ans de diffusion de l'art contemporain en Sud Dordogne-Périgord.
...et, avec tous les autres bénévoles, mettre la main à la pâte.

Du dynamisme, les "petites mains" en ont besoin !
Pour les vernissages
, Elles assurent le service des douceurs salées/sucrées mitonnées à la maison... pour le plus grand bonheur des papilles des invités.
Pour les épHémères, Elles sont là pour aider les artistes à la réalisation de leurs œuvres, si nécessaire : coller des plumes, coudre des tunnels de tulle, enfiler des éponges, peindre, manier la masse, visser, dévisser, creuser, clouer... Femmes, hommes (25 bénévoles en 2015 !), ils répondent présents avec sourire et bonne humeur, prenant plaisir à ces moments d'échanges privilégiés avec les artistes .


Si vous avez une vingtaine de minutes devant vous, regardez le diaporama des coulisses des épHémères, concocté par Marie-Claude.

Puisque nous sommes entre nous, une confidence...
En 2009, un article, paru dans la revue Le Festin, a incité un journaliste de Télématin (France 2) à parler des épHémères dans la revue de presse culture. 
En 2013 et 2015, la Biennale a été citée dans le Guide de l’été de Beaux-Arts Magazine, parmi les 1000 expos de l'été en France et dans le monde.
D'accord, ça ne vous fait ni chaud ni froid... mais nous, ça nous fait bien plaisir de voir notre travail reconnu par certains médias !

Et vous, les futurs donateurs... car, oui, il s'agit surtout de vous !

- Pensez-vous que les artistes doivent eux aussi venir à la rencontre du public, et s'installer dans notre paysage rural ?
- Souhaitez-vous maintenir une manifestation d'art visuel de qualité en Sud Périgord, la Biennale épHémères ?
- Souhaitez-vous que soit (re)découvert notre patrimoine local, connu ou bien moins connu, ces petits sites ruraux pleins de charme, parfois un peu isolés des grands axes routiers ?
- Souhaitez-vous participer au développement de l'offre culturelle et touristique de la moyenne vallée de la Dordogne, entre vignes, bastides et châteaux ?

Oui ? Alors, Les Rives de l'Art comptent sur votre soutien, absolument nécessaire pour aller au bout de ce projet et en maintenir la qualité.
Hum... votre projet, il en est où ? Du nouveau *!
La Biennale épHémères se prépare dès l'été précédant la manifestation : c'est une période de recherche et de réflexion pour notre commissaire artistique. Ensuite, le projet se développe avec le conseil d’administration. 
- En octobre 2016, les contacts ont été pris avec les propriétaires des sites. Puis avec les artistes.
Les dates de la Biennale et la date du vernissage-découverte du parcours de la Biennale ont été fixées.
Le budget prévisionnel a été établi.
Depuis, nous cherchons inlassablement des partenaires privés et préparons des dossiers afin d'attirer d'éventuels mécènes.
- D'octobre 2016 à janvier 2017, nous avons travaillé sur les demandes de subventions publiques : Ministère de la Culture (DRAC Nouvelle Aquitaine), Conseil régional Nouvelle Aquitaine, Conseil départemental Dordogne-Périgord, les 3 communautés de communes concernées.
Face aux difficultés rencontrées pour mobiliser des partenaires privés, nous avons pris la décision de lancer un financement participatif.
- Entre novembre 2016 et mars 2017, les artistes pressentis sont venus en repérage ; ils ont été présentés aux partenaires locaux.
- En janvier 2017, les artistes ont proposé leurs projets qui ont été validés par Les Rives de l'Art.
- En février, nouveauté ! Notre page Facebook Rives de l'Art.
- Début mars, le Dossier de Presse, concocté par nos soins, a été envoyé à tous les partenaires et à la presse nationale, régionale, locale et aux revues spécialisées.
Nous avons commandé certains matériaux qui doivent être préparés longtemps à l'avance.
*Jeudi 4 mai : arrivée de l’œuvre d'Elvire BONDUELLE chez notre partenaire, la SOCRA (société de restauration d'oeuvres d'art et de rénovation du patrimoine ancien), qui va refaire une beauté aux Moulures.
*Lundi 15 mai, les "petites mains" commenceront à peindre les lattes de peupliers utilisées par Rainer GROSS pour réaliser son œuvre au château de Monbazillac.

Bien sûr, nous avons déjà des partenaires pour la Biennale épHémères 2017

PUBLICS

Certains partenaires publics nous accompagnent et nous font confiance depuis la création des épHémères en 2009 : Conseil régional, Conseil départemental, Agence culturelle départementale.
Puis les communautés de communes nous ont apporté leur concours, en fonction des sites retenus sur leurs territoires.
En 2015, la Direction Régionale des Affaires Culturelles a rejoint les partenaires de notre projet.
Ne nous leurrons pas : sans la participation de ces partenaires publics, la Biennale épHémères ne pourrait exister ! 

PRIVÉS
Les partenaires privés ont varié au fil des épHémères et des lieux choisis : par contre, la Cave de Monbazillac et le Crédit Agricole Charente-Périgord nous ont toujours été fidèles.
EDF-UP Centre, Eurovia et la Fondation SNCF nous accompagnent depuis plusieurs années.


Contacts en cours...

       

Et si nous vous parlions de nos besoins financiers ?

Même si nous restons très raisonnables, une manifestation d'une telle envergure, rare dans notre région, demande un budget conséquent. D'autant que nous tenons à ce que la Biennale épHémères demeure accessible à tous, gratuitement.
Bien que nos partenaires reconnaissent et apprécient notre enthousiasme et notre exigence professionnelle, ils ne peuvent tout financer.
Le partenariat privé est plus difficile, plus aléatoire et demeure une quête de longue haleine.
Les charges inhérentes à la Biennale : nos priorités

En préambule
60% de notre budget est dépensé sur place : c’est une volonté de redonner le plus possible à notre territoire l’argent qui nous est confié.


Les charges artistiques occupent nos plus importants postes de dépenses. 
Nous souhaitons offrir aux artistes une rémunération décente et les accueillir de façon conviviale, dans de très bonnes conditions : nous leur offrons le gîte et le couvert et nous les accompagnons pour la réalisation des œuvres.
Installation des œuvres et sécurité : les œuvres présentées doivent non seulement s'adapter au site, mais en plus respecter les règles de sécurité en vigueur dans les espaces accueillant du public. D'où la nécessité de la présence d'un régisseur pour coordonner et superviser les installations.

Nous attachons beaucoup de soin à tous nos supports de communication. C’est un poste toujours très important, d’autant que nous souhaitons réaliser un catalogue.
           


Alors, de quoi avons-nous besoin ?

Avec 3000 €, nous pouvons employer un régisseur.

Vous nous permettez d'assurer sa rémunération pendant 3 semaines… et vous nous évitez bien des casse-têtes rencontrés lors des précédentes éditions d’épHémères au niveau technique et sécurité ! MERCI !

Si vous êtes encore plus généreux,
nous pourrons aussi vous proposer…
Avec 4200 €, nous rajoutons

…un transport en commun lors du vernissage du parcours artistique : plus écologique, conviviale, sécuritaire, non stressante pour nos invités lointains, cette façon de découvrir le parcours de la Biennale avait été très appréciée par tous les participants en 2015.

Cela semble toujours impossible jusqu'à ce qu'on le fasse (Nelson Mandela)...

Avec 8000 €, en plus 

…le catalogue de la manifestation. Outil de communication, il est offert à nos adhérents et à nos partenaires, il est la mémoire d'une belle manifestation organisée par les Rives de l'Art.

Avec 10 000 €, encore un ajout

…de nouvelles animations pendant la Biennale : spectacle de rue, bal folk, musiciens...


Les contreparties

L'association Les Rives de l'Art est autorisée à délivrer un reçu fiscal, ouvrant droit à réduction fiscale, lorsqu'elle reçoit un don. Le montant déductible des impôts est de 66% du don pour des particuliers (dans la limite de 20% du revenu imposable), 60% pour des entreprises (dans la limite de 5% du chiffre d'affaires). Sauf renoncement de votre part à la contrepartie, le reçu fiscal vous sera envoyé par mail.


Nos contreparties sont à retirer sur place durant la Biennale, exceptée la photo d'une œuvre, disponible ultérieurement.
Certaines sont limitées en nombre.
Les visites privées du parcours de la Biennale épHémères 2017 et les apéritifs dînatoires, les visites guidées du Vieux Bergerac et celles de la Cave de Monbazillac peuvent avoir lieu en petit groupes de donateurs ; elles peuvent aussi être regroupées une fois par mois durant la Biennale.

MERCI !

L'Art n'est certes pas un besoin premier mais il permet de s'évader d'un quotidien parfois trop difficile.

Quel que soit votre don, soyez assurés de notre reconnaissance. Par votre soutien, vous manifestez que la culture est bien l’affaire de chacun au bénéfice de tous.

Grâce à vous, nous pourrons aller au bout de notre projet.

Avec vous, nous ferons de cet été 2017, un été de belles rencontres...

Actualités

  • Denise

    Souvenir...

    Denise.P, il y a 465j
  • Prunelle

    Affiche de la Biennale 2017 signée par un artiste

    Prunelle.B, il y a 465j
  • Hélène

    Souvenir...

    Hélène.Z, il y a 465j
  • Marie-Cécile

    Souvenir...

    Marie-Cécile.M, il y a 466j
  • Manette

    2x Souvenir...

    Manette.X, il y a 466j
  • christophe

    Christophe.C, il y a 466j
  • Jean-Yves

    Souvenir...

    Jean-Yves.B, il y a 467j
  • Christian

    Christian.D, il y a 467j
  • mariefrance

    Visite privée du parcours de la Biennale

    Mariefrance.S, il y a 468j
  • Françoise

    Souvenir...

    Françoise.G, il y a 469j

Echanges

Vous devez vous connecter pour réagir dans la discussion
Le porteur de projet n'a pas encore rempli la FAQ
Marie-Claire.G

Crédit Agricole Charente Périgord accompagne et soutient ce projet.

Objectif de collecte

  • Premier objectif : 3 000 €

    Premier objectif : Atteint

Les contreparties

MERCI !
Un énorme MERCI + l'inscription de votre nom sur le site internet des Rives de l'Art (page des Partenaires de la Biennale épHémères 2017) + un reçu fiscal (réduction fiscale de 6,60€)
A récupérer sur place
 
Marque-pages Biennale épHémères 2017
un marque-pages Biennale épHémères 2017 + contreparties précédentes + reçu fiscal (déduction fiscale de 13,20€)
A récupérer sur place
 
Souvenir...
Photo d'une des œuvres (environ 15x21 cm) + contreparties précédentes + reçu fiscal (réduction fiscale de 19,80€)
A récupérer sur place
 
Affiche de la Biennale 2017 signée par un artiste
Affiche de la Biennale épHémères 2017 (format A3 : 29,7x42 cm) signée par un artiste + contreparties précédentes + reçu fiscal (déduction fiscale de 33€)
A récupérer sur place
 
Visite du Vieux Bergerac
Visite guidée du Vieux Bergerac par un membre des Rives de l'Art + contreparties précédentes + reçu fiscal (déduction fiscale de 66€)
A récupérer sur place
 
Visite privée du parcours de la Biennale
Visite privée du parcours artistique + contreparties précédentes + reçu fiscal (réduction fiscale de 99€)
A récupérer sur place
 
Adhésion 2018 aux Rives de l'Art
Votre adhésion aux Rives de l'Art 2018 offerte + contreparties précédentes + reçu fiscal (réduction fiscale de 132€)
A récupérer sur place
 
Apéritif dînatoire après visite privée du parcours
Apéritif dînatoire + contreparties précédentes (dont visite privée du parcours de la Biennale épHémères 2017) + reçu fiscal (réduction fiscale de 198€)
A récupérer sur place
 
Visite de la Cave de Monbazillac
Visite de la Cave de Monbazillac + contreparties précédentes + reçu fiscal (réduction fiscale de 264€)
A récupérer sur place
 
Petit déjeuner avec les artistes le 24 juin
Petit-déjeuner avec les artistes le matin du vernissage + contreparties précédentes + reçu fiscal (réduction fiscale de 330 €)
A récupérer sur place
 
Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.